Voyage

La fois où je me suis perdue à Rome

Je n’ai jamais vraiment eu un sens de l’orientation bien développé et  je crois d’ailleurs que si nous n’avions pas accès à toute la technologique qui compose actuellement notre monde, je serais régulièrement dans des situations problématiques en voyage. Lors de mon dernier voyage en Italie en janvier dernier, je me suis retrouvée en plein de la coeur de Rome, sans réseaux internet, accompagnée de mon amie qui avait aussi peu de ressources que moi. Cela dit, détrompez-vous, Rome est une ville dans laquelle il est facile de circuler sans se perdre: le réseau de transport en commun est efficace, les grandes aires communes donnent des repères faciles et il est possible pour quiconque de s’y promener de façon assez intuitive. Cependant, il s’agissait de ma toute première journée dans cette ville qui m’a charmée par son empreinte historique et sa diversité architecturale. Dans la pénombre de la soirée qui avançait, toutes les avenues illuminées et les ruelles pittoresques me semblaient identiques. Nous ne pouvions trouver un moyen de se rendre à notre hotel, qui était pourtant à quelques kilomètres à peine. Mais, malgré une certaine anxiété causée par l’inconnu dans lequel nous étions plongées, cette expérience s’est avérée être pour moi l’un de moments les plus forts de ce voyage. 

Il était peut-être cinq heures de l’après-midi. Je savourais mon premier latte en Italie, qui était par le fait même mon premier café à vie. À quelques intersections du Colisée, il semblait pour mon amie et moi évident que rentrer ne nous causerait aucun problème. Cependant, après avoir marché quelques pâtés dans la mauvaise direction, nous avons compris (un peu trop tard), que nous étions éloignées de tous points de référence pour nous orienter. Nous étions désormais au coeur de sinueuses ruelles qui semblaient toutes aboutir plus loin de l’hôtel les unes que les autres. Toutefois, devant le caractère tout-à-fait charmeur de ces appartements typiques, aucune de nous deux étaient affectées par le stress. Nous étions éblouies par la magie du paysage architectural que la ville nous offrait. Après quelques détours, nous avons poursuivi en direction inconnue en saisissant l’opportunité d’en découvrir davantage sur la ville de cette façon. Fortifications éclairées, monastère silencieux, les éléments de la ville que nous avons découvert ce soir là ne se trouvent pas dans les guides touristiques mais étaient tout autant d’intérêt. Ce moment privilégié, nous étions seules à le vivre: nous étions dans des coins de la ville qui n’étaient pas ensevelis par une vague de touristes.

Devant un délai un peu serré (nous avions un horaire à respecter dans le cadre de notre voyage scolaire), nous nous sommes vues dans l’obligation de laisser tomber le plan de l’exploration sans ressources et sommes parvenues à obtenir un accès à internet pour mieux nous engager dans la bonne direction. Nous nous sommes rapidement retrouvées au bord de Tibre ce qui, déjà, nous donnait une idée plus précise de l’itinéraire à suivre. Cependant, sachant désormais que le plus beau se trouvait probablement en dehors des trajets de Google Maps, nous avons pris soin de faire de nombreux détours, question de se plonger davantage dans l’ambiance unique romaine. Guitariste jouant sur les marches d’une fontaine, enfants courant dans un parc près des pigeons, cérémonie solennelle dans une église cachée, mais magnifique… Ce que nous avons découvert nous a laissé sans mots. 

Une fois arrivées à l’hôtel (sans retard), j’ai constaté que notre expérience avait été plus stimulante que celle de ceux qui étaient directement rentrés en empruntant l’autobus (comme il aurait été conseillé de le faire). Nous nous sommes d’ailleurs aperçues que, pendant tout ce temps, un chemin plutôt rapide nous conduisait directement à l’hôtel en traversant quelques arrondissements. Mes pieds me brûlaient, mais je rayonnais de bonheur. Je n’avais aucun regret quant à notre trajet inutilement long et complexe. Je suis tombée amoureuse de cette ville en m’y perdant. Et j’ai appris une leçon sur la façon de voyager qui me servira pour mes prochains voyages.

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Français
English (Canada) Français
Enregistrer