Voyage

Le meilleur de la vallée du Douro

N’ayant que quinze ans, je ne suis, évidemment, pas en mesure de consommer de l’alcool. Cependant, malgré mon jeune âge, j’ai un vif intérêt pour les magnifiques vignobles et le stupéfiant processus de vinification, qui me fascine particulièrement. Le Portugal étant un territoire viticole, je tenais grandement à découvrir la région où l’on produisait le populaire porto, boisson symbolique du pays. À mon grand ravissement, une journée de notre itinéraire y était consacrée et, malgré mes attentes élevées, ce fut ma préférée.

Je me considère réellement privilégiée puisque j’eus la grande opportunité, en seulement quinze ans, de voyager énormément et de contempler de nombreux paysages tous plus époustouflants les uns que les autres. Mais s’il y a bien un panorama tout à fait renversant qui m’a impressionné plus que n’importe quel autre, c’est celui de la vallée du Douro, au Portugal. Je peine encore aujourd’hui à expliquer l’émotion qui m’animait alors que je traversais en voiture ces collines verdoyantes s’étendant à l’infini. Il n’y a rien qui peut définir la beauté de l’immensité grandiose et colorée de l’endroit. Les terrasses herbeuses s’enchaînaient, traversée par le sinueux rio Douro et les cumulus se frottaient contre la cime des dénivellations, le tout formant un ensemble sensationnel. Je me sentais envahie par tant de bonheur et un profond sentiment de liberté. C’était comme si ma grand-mère, ma mère et moi nous déplacions dans une toile dont nous étions à la fois les protagonistes et les observateurs. Parce que oui, il n’y a que dans une représentation issue de l’imagination fertile d’un artiste que l’on peut voir de tels paysages. Dû moins, c’était ce que je croyais auparavant…

Nous avons commencé notre périple à Porto que nous quittions, certes déçues de laisser cette ville magique de côté, mais très excitées à l’idée de voir un panorama qui nous était pour le moment inconnu et de vivre une expérience inoubliable. Une aventure de six heures nous attendait. Six heures qui promettaient d’être parmi les plus belles de notre vie. Et nous n’avions pas tort.

Voici l’itinéraire à faire pour vivre la meilleure expérience de la vallée du Douro:

Si vous êtes en provenance de Porto, commencez par vous rendre en direction de Mesao Frio, que plusieurs considèrent comme les portes de la vallée du Douro. Il est tout-à-fait normal que le panorama se modifie au fil de votre voyage et vous verrez rapidement que Mesao Frio n’était pas le coin le plus spectaculaire, bien qu’il soit d’une grande beauté. Ceci n’est qu’un indicatif pour être sûr de suivre la voie la plus incroyable. Poursuivez vers Peso da Regua, où le véritable paysage de la région commence à se dessiner et lorsque vous croiserez quelques points de vue légèrement aménagés, n’hésitez pas à faire un arrêt pour prendre quelques clichés. Finalement, direction Pinhão, plus au centre, où la nature est définitivement à son meilleur. Ne soyez pas surpris, le village de Pinhão est vraiment quelconque, voire en ruines et ne tiens encore une fois qu’à titre d’indicatif. Nul besoin de s’y arrêter; vous n’avez qu’à entrer ce lieu en tant que destination pour s’assurer de circuler durant votre trajet sur les routes les plus impressionnantes et avoir sous vos yeux les vues les plus phénoménales du parcours. Par ailleurs, une de ces voies en direction de Pinhão (la N-222) a été élue en 2015 comme étant la plus belle route au monde en raison de ses vues d’exception sur les flancs de coteaux en terrasses et l’expérience de conduite imbattable. C’est tentant, hein?

Pour le retour, nous avons emprunté l’autoroute afin de sauver du temps puisque nous avions déjà vu les paysages invraisemblables de la vallée. Si le temps vous les permet, vous pourriez même en profiter pour visiter certains des magnifiques vignobles et en apprendre davantage sur la création du vin et les manières de faire de la région.

De retour, nous étions toutes d’avis que nous avions assisté au plus beau des spectacles. Ne manquez pas cette chance!

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Français
English (Canada) Français
Enregistrer