Voyage

Les bijoux de l’érudite Coimbra

Personnellement, malgré sa grande beauté, Coimbra ne fut pas ma destination favorite parmi les nombreuses villes touristiques que j’eus l’occasion de découvrir au Portugal. Cependant, je ne m’imaginerais pas renoncer à visiter cette superbe ville universitaire au précieux patrimoine. Sa célèbre bibliothèque Joanina, contrairement à la ville en général, fus pour moi un immense coup de coeur et demeure encore aujourd’hui une des oeuvres architecturales les plus phénoménales dont je fus témoin dans ma vie. Permettez de vous expliquer en quoi elle est si spectaculaire…

Cette incroyable bibliothèque composée de trois vastes salles aux ornements luxuriants et aux minutieux détails fut édifiée par Jean V en 1524, dont le portait a été mis en évidence au fond de la salle. Le mobilier en bois précieux consciencieusement sculpté à la main et aux décorations baroques s’agence à merveille avec les motifs d’inspiration chinoise parant les murs de chacune des somptueuses pièces. Le résultat est des plus saisissant. Croyez-moi sur parole, lorsque l’on traverse les portes de la pièce, le sentiment nous habitant est indescriptible et nous laisse pratiquement sans mot. Il n’y aucun terme spécifique pouvant convenir à la beauté des lieux. S’en est presque troublant!

Il est selon moi incompréhensible de voir à quel point certains individus baignaient dans la surabondance à cette époque alors que d’autres souffraient incessamment, n’ayant pas quoi que ce soit à ce mettre sous la dent. Certes le monde d’autrefois peut nous sembler aujourd’hui cruel, mais il nous laissé un héritage culturel et patrimonial surprenant. C’est alors que l’on constate que les architectures québécoises actuelles sont plutôt banales, sans grande exubérance et sans cette incitation profonde à créer une oeuvre mémorable dont l’effet visuel sera presque émouvant. Puisque nous vivons dans un monde d’instantanéité, nous préférons miser sur la rapidité et le faible coût de la construction que de s’éterniser dans des édifications à la grande richesse artistique. On peut critiquer la folie de nos ancêtres et l’indéniable injustice de cette époque, mais il est vrai qu’elle nous légua tout un cadeau que l’on se doit de préserver… puisque nous avons, avec le temps, perdu cet enthousiasme pour les grandeurs et l’excès.

Pour revenir au sujet de mon article, puisque je m’égare avec mes pensées quelque peu philosophiques, la bibliothèque Joanina, sacrée plus belle bibliothèque universitaire au monde est un de ces trésors que nous nous devons de protéger. Abritant près de 200 000 ouvrages datant du XVIe au XVIIIe siècles, cet endroit a été spécialement conçu en pensant à la préservation des volumes que l’on y trouve alors que la température de la pièce est contrôlée et stabilisée et qu’une colonie de chauve-souris abritent les lieux pour se nourrir des insectes ravageurs. Un moyen de conservation brillant empêchant la détérioration de documents à l’inestimable valeur. Dorures luxueuses, moulures travaillées dans le chêne, imposantes étagères, peintures allégoriques en trompe-l’oeil ornant les plafonds, transitions détaillées permettant la division des pièces tout en assurant le maintien d’un effet de profondeur… Tout est judicieusement pensé et calcul afin d’obtenir un résultat démesuré et extraordinaire.

Il faut mentionner que cette bibliothèque se situe sur le site de l’Université de Coimbra, plus vieille université du Portugal, que je vous suggère aussi de visiter. Cette institution est l’une des plus prodigieuse du pays et est une emblème de la ville de Coimbra en raison de sa richesse culturelle et architecturale. Tout d’abord installée à Lisbonne, elle fut rapatriée dans le palais royal de Coimbra grâce à Jean III en 1537 et est encore de nos jours fréquentée par un grand nombre d’étudiants portant l’uniforme traditionnel (complet ou tailleur surmonté d’une cape noir). L’ambiance qui y est règne est tout à fait unique puisque plusieurs pièces conservent leur aspect d’origine dont la salle de l’examen privé, la salle jaune, la salle des actes, la chapelle São Miguel, etc., nous permettant de faire un voyage dans le temps et de se plonger dans un univers totalement inusité.

Chose certaine: la bibliothèque de Coimbra vaut le voyage. Vous ne pouvez passer à côté de ce bijou architectural dont la splendeur du style baroque est reconnue à l’échelle mondiale. Coimbra, ville historique perchée sur un monticule et bordée par le rio Mondego, vous réserve bien des surprises. Son exceptionnelle bibliothèque est à elle seule un incitatif à découvrir cette superbe ville à la riche histoire. Préparez vous à être émerveillés!

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Français
English (Canada) Français
Enregistrer