Voyage

Lion King: l’expérience Broadway ultime

Personnellement, j’ai toujours aimé les pièces de théâtre, qu’il s’agisse de comédies musicales originales ou de réinterprétations de grands classiques. J’aime y voir les comédiens rentrer dans leurs personnages d’une manière tout à fait renversante, sans se laisser déconcentrer par la foule attentive, admirer les jeunes acteurs en devenir, hauts comme trois pommes, débordant de talents, examiner les décors des plus élaborés et les costumes excentriques, sans oublier me divertir tout au long du spectacle à l’aide du brin d’humour bien dosé et des chorégraphies diversifiées issues de l’imagination des directeurs artistiques. Mais, croyez-moi, Broadway, c’est autre chose…

Ayant eu l’occasion, lors de mon expérience d’un mois à NYC, de voir deux grands classiques littéraires et cinématographiques réinterprétés en comédies musicales, j’ai été tout simplement sans mot face aux talents incroyables des artistes performant sur ces scènes renommées. Tout d’abord, Matilda, succès indéniable du Theater District, m’a littéralement jeté à terre. Constater des jeunes ayant à peine entammé l’école bourré de potentiel et de talents inestimables m’a vraiment foudroyé. Pièce rafraîchissante pleine de surprises et aux décors semblant presque réels, je me disait que rien ne pourrait battre cette grande réussite de Broadway. Cependant, je n’avais pas encore vu le Roi Lion…

Malgré l’effet qu’avait eu le petit miracle de Matilda sur moi, la comédie musicale du Roi Lion, de Disney, a été pour moi un moment très marquant de mon séjour à New-York. Que dire? J’étais sidérée. Avant le début du spectacle, je me suis longuement questionnée sur la manière dont les réalisateurs allaient incorporer le côté sauvage et naturel aux décors et aux costumes. Et bien, ils l’ont fait avec brio en créant des costumes créatifs et des décors aux allures de savane africaine d’une beauté non-négociable. Les technologies, incorporées çà et là, ajoutaient un côté innovateur à la pièce qui la rendait encore plus divertissante. De plus, les comédiens, dont les voix sublimes illuminaient la scène, possédaient aussi des talents artistiques considérables alors que les chorégraphies, combinées aux chants, aux harmonies des percussions ( et autres instruments exotiques dont les noms m’échappent) et aux jeux d’acteurs complexes se succédaient. Une combinaison vraiment impressionnante, croyez-moi. Et ça, c’est sans parler des jeunes acteurs interprétant les lionceaux de l’histoire, dont le talent immense m’a maintenu sans voix. Grâce à tous ces éléments, on se sentait emportés, on plongeait pleinement dans l’univers unique de disney, on voyageait à travers la savane à l’état sauvage, habitée de ses espèces multiples. Ayant vu le film du Roi Lion il y a près de dix ans de cela et n’ayant qu’un vague souvenir de l’histoire, j’ai pu pleinment revivre l’aventure de ce classique du huitième art. Vraiment, je n’ai pas le moindre regret.

Bref, si j’avais un seul conseil à vous donner quant à votre visite de Broadway et du Theater District, ce serait de voir cette comédie musicale révolutionnaire. Un vrai petit bijoux et une expérience dont vous vous rappelerez longtemps.

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Français
English (Canada) Français
Enregistrer