Quarantaine

Méditer en confinement

En cette période d’incertitude où les préoccupations de tous sont nombreuses, il peut être tout-à-fait normal de ressentir certaines angoisses qui, en étant en confinement, sont encore plus difficiles à gérer. Le changement de quotidien, les cours ou le travail en ligne, l’instabilité des marchés boursiers et l’impossibilité d’avoir des contacts sociaux directs peuvent rendre la quarantaine particulièrement pénible pour certains. Il est donc plus important que jamais de prendre soin de sa santé mentale. Cependant, à travers toute cette vague d’inquiétudes quotidiennes, plusieurs n’auront pas le réflexe d’accorder une attention particulière au bien-être et de prendre le temps de s’arrêter. 

La pandémie: LE moment idéal 

La vérité, c’est quand ce moment, plusieurs d’entres nous bénéficient de bien plus de temps libre qu’auparavant. Alors que pour certains, ce nouveau temps dont on dispose est vu comme une opportunité de découvrir de nouvelles passions ou de s’adonner à nos loisirs favoris, c’est pour plusieurs un scénario propice à la solitude et à l’ennui qui ne génère que davantage de stress. J’ai moi-même beaucoup de difficulté parfois à composer avec la réalité dans laquelle nous sommes plongés. J’ai eu différentes phases, comme vous peut-être: les faux-espoirs, la peur, la phase « j’écoute des films tous les jours », une phase hyper-productive où je me suis trouvée plein de moyens de me motiver (j’en parle ici) et finalement la phase travail sur soi où j’ai décidé d’accorder une importance à mon corps et mon esprit parce qu’après tout, je n’avais absolument pas d’excuses avec tout le temps que j’ai actuellement. Et je sais que ça peut sembler plutôt insignifiant de prendre un moment pour calmer ses pensées en ce temps de pandémie, mais c’est à vrai dire on ne peut plus pertinent. 

Ce qui est génial dans la méditation, c’est que seulement quelques minutes peuvent faire une différence significative et qu’ainsi, la pratique s’intègre bien à n’importe quel horaire. Deux-trois minutes par jour peuvent suffire pour s’arrêter, fermer les yeux et s’attarder au souffle tout en bénéficiant des bienfaits de la procédure. Le principe important, c’est de le faire quotidiennement et si nécessaire, de se mettre un rappel pour ne pas oublier. S’il vous faut arrêter votre tâche pour faire l’exercice, faites-le. Vous serez beaucoup plus productifs lorsque vous continuerez votre travail après cette pause de quelques minutes à peine. 

Des objectifs réalistes

Il est important aussi de garder en tête qu’il est impossible de voir disparaitre complètement ses pensées, alors ne tentez pas d’atteindre des objectifs qui sont irréalistes. L’idée est simplement de prendre un moment pour calmement observer les pensées qui nous occupent, sans toutefois les laisser prendre le contrôle. On sait qu’elles sont là, on reconnait leur présence, puis on les laisse faire leur chemin tandis que l’on se concentre sur le souffle. La tâche n’est pas évidente, je l’admet, mais elle engendrera tant de détente et vous permettra éventuellement d’atteindre un nouvel état d’équilibre. Je peine moi-même à arriver à ne pas laisser les pensées m’accabler, mais ce n’est pas un travail qui se fait en un jour et il ne faut surtout pas vous mettre de la pression pour performer dans cette discipline. C’est là tout l’inverse de l’objectif.  

Des bénéfices universels

La science a déjà confirmé les nombreux points positifs qu’entraîne la pratique de la méditation: amélioration du sommeil, diminution du niveau de stress, respiration bonifiée… En confinement, ces bienfaits sont particulièrement précieux. Il est intéressant aussi de noter que la médiation est accessible à tous. Peuvent être initiés à cette activité les plus vieux autant que les petits, qui la recevront de façon différente, mais tout autant positive. Lorsque vous aurez adhéré à la pratique, profitez-en pour encourager vos proches à faire de même. Tous en bénéficieront. 

Débuter la démarche

Il existe plusieurs applications ou services en ligne pouvant vous guider dans ce cheminement vers la pleine conscience. Pour une méditation chronométrée efficace de deux minutes offerte gratuitement, je vous suggère l’application Calm. Elle offre également quelques histoires à écouter pour un sommeil plus profond et de nombreuses ressources avec son forfait payant. Sachez sinon qu’il est très possible de faire le tout sans application; il vous suffit de trouver un endroit paisible, accompagner votre moment de détente d’une trame de bruits naturels si vous le désirez et vous installer dans une position confortable. L’important est de trouver le moyen de maintenir l’habitude: un rappel quotidien est le truc le plus efficace pour ne jamais oublier! 

J’espère que ce petit ajout à votre quotidien vous fera un grand bien durant cette période qui n’est facile pour personne. Si vous avez des ressources à partager ou des idées d’articles pour cette nouvelle section quarantaine, n’hésitez pas à m’en faire part. 

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laissez un commentaire

Français
English (Canada) Français
Enregistrer